03/04/2012

Depuis 1885

Les Rougon-Macquart de Zola continuent à se redévoiler à moi.

J'en suis au 13è volume intitulé "Germinal".
Il nous dépeint la vie des mineurs au XIXè siècle. Cette vie qui me rappelle celle de mon père au XXè.
Rien de bien neuf, entre le dur labeur, la vie de rat sous terre, la suie, la sueur, la peur, les grèves, le grisou, la mort.

Une phrase a retenu mon attention dans cet ouvrage: "Est-ce honnête, à chaque crise, de laisser mourir de faim les travailleurs pour sauver les dividendes des actionnaires ?"

Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?
Et oui, nous sommes en 2012 et cette phrase écrite par Zola est toujours d'actualité. Depuis 1885 ...

 

 

zola,germinal,travailleurs,actionnaires,mineurs


 

21:34 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : zola, germinal, travailleurs, actionnaires, mineurs |  Facebook |

Commentaires

Avec la comédie Humaine, Tout le XIXe siecle français en 2 oeuvre.

Marie

Écrit par : caisse d'allocation familiale | 04/04/2012

Retrouvailles.
Ouf ! J'ai cru un moment que vous aviez cessé d'écrire. Et j'ai déserté la pampa.
Hier soir, j'ai quand même eu la curiosité d'aller voir si, par hasard, il ne s'y passait rien. Et là, la bonne surprise. J'avais même pris un sérieux retard.
Je vous ai retrouvée avec plaisir. Continuez à écrire !
En ce qui concerne cet article en particulier, je l'ai partagé sur facebook. Plus d'un siècle a passé et, sur le fond, rien n'a vraiment changé. Hélas !

Écrit par : Monique Tomson | 05/07/2012

Les commentaires sont fermés.