30/03/2012

Zinzin

Je vous disais il y a quelques semaines que le début d'année au bureau était un peu rock-and-roll ...
En fait c'est peu dire, car je n'arrête pas de rock-and-roller ...
Demain par exemple, je change de bureau (et de couloir). Et bien, aucun de mes cartons n'est prêt. Et il y en a, des dossiers à emballer.

Et si ce n'était que cela ... en fait c'est un déménagement du genre "chaise musicale": celui qui libère son bureau est supposé s'installer dans un bureau libéré par quelqu'un d'autre.
Le hic, c'est que dans la valse de tous les mouvements, on m'a oubliée !
Et oui, je dois libérer mon bureau actuel mais celui qui m'est destiné ne sera pas prêt avant le 4/4.

J'aurai de l'espace, mais pas de pc ni de téléphone. Ni mes dossiers.
Super pratique, pour travailler, hein ?
A l'ère du tout connecté, je serai le seul électron libre et déconnecté de tout.
Et on n'arrête pas de nous parler de productivité ! Surtout en cette période de cascade de priorités. Les unes plus chaudes que les autres. Moué ...
Il ne me restera plus qu'à dégotter et squatter le bureau équipé d'un collègue en vacances pour pouvoir bosser.
Enfin, si je veux, quoi.

Bein je crois que ma seule priorité, demain, sera de remplir mes cartons. Et qui survivra verra.

Car au rythme de ces derniers mois et à la veille du week-end, demain soir si pas avant, je sens que serai devenue zinzin ...

10-Artificial-Intelligence.gif

00:16 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Boulot | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boulot, technologie, couacs |  Facebook |

28/03/2012

Qu'est devenu le petit Gevriye Cavas ?

L'autre soir, je suis tombée par hasard sur le reportage consacré à la disparition du petit Gevriye Cavas.
C'était en février 1985.

Bruxelles, un hiver.
Une famille immigrée.
Un gamin qui sort pour jouer.
Qui ne rentre pas.
Qui ne donne plus aucun signe de vie.
Que la terre semble avoir englouti.
La police qui minimise, qui perd du temps, qui dit aux parents de revenir plus tard, qui enfin cherche l'enfant dans les armoires et sous les meubles de l'habitation de ses parents.
Les jeunes frères/soeurs qui doivent servir d'interprètes à leur parents auprès des autorités.
L'opiniatreté d'un enquêteur qui reprend l'enquête des années après les faits.
Qui soulève toutes les pistes possibles: création de centaines d'affichettes collées partout dans le quartier, auditions des quelques témoins, enquête auprès des autorités du pays d'origine, enquête sur les pédophiles du quartier, enquête sur les accidents et décès dans le quartier, vieillissement par ordinateur des traits de l'enfant en comparaison avec les photos de la fratrie, pour organiser des commissions rogatoires à l'étranger sur la base de portraits de l'enfant projeté à l'âge de 14 ans puis à l'âge de 17 ans.

Et puis RIEN.
Plus de 25 ans après, toujours et encore RIEN.

Qu'est devenu le petit Cavas ?

De lui, ses parents ne gardent que le souvenir d'un visage d'enfant, un sourire, une photo, quelques affichettes de disparition et quelques exemplaires de ses traits fictivement mûris.

Un enquêteur a dit, dans le cadre de cette affaire,  "En matière de disparition, il y a une règle: ne jamais dire jamais". Mais il a ajouté qu'il fallait aussi être réaliste ...
Certes.
Mais ce serait tellement plus réaliste pour les parents de savoir enfin ce qui est arrivé à leur petit devenu peut-être grand. Loin d'eux.
Savoir enfin et pour toujours.



REPORTAGE INDICES (AFF. GEVRIJE CAVAS) (1-2) par molem55

 


REPORTAGE INDICES (AFF. GEVRIJE CAVAS) (2-2) FIN par molem55

 

 

20:53 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Enfants | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gevriye cavas, disparition d'enfants |  Facebook |

27/03/2012

Gamarjobat

Non, le titre n'est ni une insulte manga, ni un mot issu du sanskrit (langue sacrée de l'Inde ancienne), ni un chercheur d'emploi de la province de Gamar.

C'est juste un clin d'oeil à mini-mini pour m'avoir fait découvrir le phénomène, un duo japonais fabuleux, dans un grand éclat de rire ...


 

22:15 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gamarjobat, comédiens, humour, clowns japonais |  Facebook |

21/03/2012

Rien à se mettre

C'est toujours quand l'armoire est pleine que l'on ne trouve rien à se mettre.
C'est toujours quand l'armoire à crasses est vide que l'on ne trouve rien à se mettre sous la dent.



23:41 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fringale, chips, doritos, pub |  Facebook |

20/03/2012

Game of Thrones - Le Trône de fer

Nous venons d'achever la première saison de Game of Thrones (Le Trône de fer).
Rappelez-vous, j'avais dévoré avec bonheur, l'été dernier, la douzaine de livres qui composent cette épopée de dark fantasy et il me tardait de découvrir la version télévisée produite par HBO. Je vous en parlais ICI.

C'est chose faite et je peux vous dire que je n'ai pas été déçue !
Les producteurs de HBO ont travaillé en étroite collaboration avec l'auteur George R.R. Martin, en respectant de manière détaillée son récit. D'habitude, quand on a lu un roman et qu'on le découvre sur écran, on est souvent déçu. Car entre l'univers que l'on a imaginé pendant la lecture et ce que l'on découvre à l'écran, il y a souvent un goût de trop peu approximatif.
Ce n'est pas le cas dans Game of Thrones et c'est un pur régal. Vivement les saisons suivantes !

Imaginez les décors fabuleux (tournés à Malte), les combats minutieux, les personnages (adultes et enfants) hauts en couleurs, les dragons et autres créatures fantastiques, la langue dothraki (qui a été inventée par un linguiste pour les besoins du tournage), les châteaux reconstitués, les armures, les tournois, la lutte pour le pouvoir, les imposants trônes des différents seigneurs et surtout le trône de fer constitué de centaines d'épées.  Difficile de vous mettre l'eau à la bouche en quelques lignes ...

Peut-être que les deux parties du making-of vous donneront l'envie de découvrir cette série. Je vous le souhaite. Vraiment !


 


23:27 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Série TV | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : game of thrones, le trône de fer, george r.r. martin, hbo |  Facebook |

16/03/2012

L'enchanteur

Nondidju !
A une minute près de problème de publication, me voilà en retard d'un jour ! Donc, je corrige dans le texte

 

Aujourd'hui Hier, c'est était l'anniversaire de Mini-moyen.

Il y a 15 ans (déjà), il était tellement pressé de montrer le bout de son nez, qu'il est né 2 mois en avance et de grand matin.

Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Il se lève le dernier et est le dernier, le matin, à passer la porte.
Il me dépasse déjà de plus d'une tête et de quelques pointures. Mais il restera toujours mon gamin ...

Alors rien que pour lui, un petit cadeau de derrière les fagots: une partie du making of de la saison 4 de Merlin:



 


 

00:01 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Enfants | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anniversaire, merlin saison 4 |  Facebook |

12/03/2012

Au bonheur des dames

Comme je vous le disais, il y a quelque temps, leVil m'a offert un Kindle qui est le support des livres électroniques.
Et j'ai téléchargé pas mal d'ouvrages classiques dont les Rougon-Macquart d'Emile Zola.

Zola est l'un de mes auteurs classiques préférés. Son oeuvre a ceci de fascinant qu'elle dissèque les bouleversements sociaux sous la France du Second Empire. On gagne à se plonger dans les méandres de l'histoire. Ces pans obscurs et de plus en plus oubliés ont forgé notre histoire et éclairent l'histoire de notre société. Dommage qu'aujourd'hui, tout pousse les jeunes génération au culte du présent et de l'instantané.

Je viens de terminer le 11è ouvrage de cette cette épopée de Zola.
"Au Bonheur des Dames" raconte la naissance du concept des grands magasins, bases de notre société de consommation.

Indépendamment de l'intrigue et des personnages, ce roman nous plonge au coeur d'une révolution en cascade dont on parle peu: la révolution du commerce de détail et de la vie des femmes

  • alors qu'auparavant chaque petit commerçant avait sa spécialité (le vendeur de parapluies, le vendeur de souliers, le vendeur de textile de maison, le vendeur de textile d'habillement, le vendeur d'accessoires, etc.) désormais plusieurs spécialités seront offertes à la clientèle émerveillée, en un lieu unique de grande surface
  • ce nouveau concept bousculera également les lois de l'offre et de la demande et engendrera l'inexorable guerre des prix (à l'achat et à la vente) et de la concurrence
  • cette nouveauté amorce également la naissance de la publicité, du marketing, de la livraison à domicile, des catalogues de vente, de la vente à distance et - pour le personnel - de la commission sur vente
  • en ce qui concerne la femme et sa place dans la société, le concept des grands magasins augure une nouvelle ère tant pour la femme qui constitute la clientèle féminine (qui se voit offrir un paradis tout dédié à ses envies) que pour la femme en tant que personnel féminin de ces enseignes (qui offrent des conditions d'emploi avec logement, nourriture, vêtement de travail et pourcentage sur la vente). Si ce nouveau concept a fait le bonheur des dames en permettant leur émancipation, il a permis le bonheur de certains hommes (visionnaires et précurseurs de ce type de vente) mais il a également fait le malheur de certaines personnes (dépenses, concurrence, faillites, société de consommation) ... 

ARTE a produit un excellent documentaire sur le sujet dont voici une mise en bouche:


00:15 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : au bonheur des dames, zola, grands magasins |  Facebook |

11/03/2012

Forbrydelsen 2 - The Killing II



Nous venons de terminer la saison 2 de cette excellente série danoise.

Le principe de chaque saison: une enquête policière sur 10 jours.
La saison 2 aborde les thématiques du terrorisme, de la démocratie, de la recherche de la vérité au delà des arcanes du pouvoir politique.

Le suspense est omniprésent, sans temps mort, et augmente progressivement.
Et nous sommes toujours mordus.
Vivement la saison 3 !

 

 

23:23 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Série TV | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forbrydelsen 2, the killing 2 |  Facebook |