01/07/2010

Tout ça ne nous rendra pas notre ex

 

Ce soir, en rentrant, j'écoutais les nouvelles dans la voiture.
Et notre brave premier ministre arrivé à sonterme, d'y aller de son avis sur le coût des festivités organisées par une ex-colonie qui célèbre son 50è anniversaire d'indépendance. Et du fait, selon lui, que cet argent aurait pu mieux servir la cause de la population ...

Et du coup, je me suis dit, mais c'est quoi cette indécence ?
De quoi il se mêle encore ?
Est-ce que l'on s'émeut ici des frais liés aux festivités de l'Etat?
De l'achat d'un hors-bord par le couple royal ?
Des frais de chapeaux de l'ex-reine ?
Des frais d'accouchement de la future reine ?
Des frais d'adoption d'un cheval ? Pfff ça c'est la question que levil vient de me poser (hors contexte) et du coup, j'ai perdu le fil de mon texte ....
Des frais engendrés par plusieurs niveaux d'état (fédéral, régional, communautaire) ?

Est-ce que ces frais ne pourraient pas mieux servir aussi la population d'ici ?Aparemment, non.  
Parce que notre population compte moins de pauvres et notre classe politique moins de népotistes, sans doute.

Je trouve ces remarques parfaitement indécentes, de la part de politiciens dont les augustes prédécesseurs furent un jour impliqués dans le processus d'indépendance (volontaire ou forcée) à l'égard de peuples et de terres dont ils se remplirent bien les poches, en ne négligeant pas le développement d'infrastructures collectives. Mais était-ce pour se donner les moyens de puiser plus, d'offrir plus ou de s'acheter une bonne conscience ?

Hum, bein tout ceci est bien joli.
Mais cela ne nous rendra pas notre ex-riche colonie.

    

          africanmask

19:48 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.