29/05/2010

La politique de la Pampa


Il y a deux choses qui me chiffonnent dans le paysage politique belge.
Ce n'est ni le problème linguistique (bhv) ni la quadrature des grands partis politiques qui monopolisent le pouvoir.

Ce qui m'embête, comme bon nombre de citoyens, c'est le quotidien.
Qui dit quotidien, dit garnir son assiette.
Qui dit garnir son assiette, dit dépenses.
Qui dit dépenses, dit rentrées.

Et d'où vient l'argent ?
Parfois, il tombe du ciel mais il ne faut pas trop rêver.
En principe, l'argent est un fruit (du travail) 
Pour beaucoup de personnes, l'argent est la conséquence d'évènements plutôt douloureux (pension, chômage, maladie, invalidité).

Et quand on songe au travail, qu'est-ce qui nous vient à l'esprit ? Sa rareté ...
Beaucoup se portent candidats, peu sont recrutés. Et bien au contraire, la file des licenciés grossit plus vite que la file des embauchés.

Jusqu'à tout récemment, le travail était au centre de la vie de l'homme.
Faire carrière toute sa vie auprès du même employeur était monnaie courante.
A présent, le travail est au mieux un privilège, au pire une privation.
Rares sont ceux qui peuvent se targuer de n'avoir jamais changé de patron.

Alors, quand on entend que les entreprises dégraissent à tour de bras et n'hésitent pas à licencier les travailleurs les plus âgés, ce qui me chiffonne c'est le projet que fourbissent tous les politiens, dans tous les pays européens: reculer l'âge de la pension...

Suis-je - bon sang - la seule à m'interroger sur la flagrante contradiction qui existe entre

  • on licencie les travailleurs les plus âgés

ET

  • obliger les gens à travailler de plus en plus âgés ?

Dites-moi que vous aussi, cela vous paraît incompréhensible !!! Cela me rassurerait de ne pas être la seule idiote.

Qu'est-ce que les politiciens s'imaginent ? Que cela va décourager les entreprises de licencier les plus âgés ?
J'ai du mal à le croire !
Par contre, on va devoir payer des allocations de chômage plus longtemps. Surtout en Belgique où il n'y a pas de durée limitée. Alors où est l'innovation ? Où se cache l'incitant mystérieux qui va relancer nos économies, en obligeant les travailleurs à faire carrière (inutilement) de plus en plus longtemps ?

L'autre truc qui me chiffonne, c'est qu'en Belgique, les charges patronales sont tellement élevées que pour recruter, il faut pouvoir disposer de bénéfices et perspectives financières très solides. La plupart des petits indépendants (qui ont encore un carnet de commande joufflu) hésitent à embaucher, car ils engloutiraient leurs bénéfices en charges patronales quasi impayables.

Alors ... pourquoi aucun parti politique (parmi les grands ou les petits) ne propose de diminuer ces charges patronales exhorbitantes et qui freinent l'embauche ?

Parce que diminuer les charges patronales: 

  • favoriserait le partage du travail
  • stimulerait l'embauche et 
  • permettrait de relancer l'économie vu que bon nombre de travailleurs préfèreraient travailler (et dépenser) que d'être mis au ban de la société (et vivre chichement).  

Je devrais peut-être me lancer dans la politique ... et n'empêche que mon idée fonctionne dans les 3 langues nationales belges:

Entre poussière et cactus,
le parti de la Pampa,
le seul qui crée l'emploi !
Tussen stof en cactus,
de Pampa Partij,
 de enige staatspartij die werk creërt !
Zwischen  Staub und Kaktus,
das Pampa Partei,
das einige, dass Arbeit entwerft !

Quoi, vous ne voteriez pas pour un parti avec un slogan pareil ?

 

 

22:03 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, crise, economie, chomage |  Facebook |

Commentaires

Salut Chèr(e) Blogueur(e),

Nous nous excusons pour s’avoir permis la présence dans vos commentaires ; nous sommes ici, en fait, pour vous relater certains graves événements qui, nous sommes sur, vous concernent...

Parce que, quand un bandit tire de fusil sur un bijoutier pour s’en approprier d’or c’est, en Belgique, presque une scène habituelle ; mais quand il le fait sponsorisée par bourgmestre (en notre cas, Demeyer, le maire de Liège ) il faut avouer que c’est inquiétant…

Quand un autre bandit, venus illégalement de l’est d’Europe pour braquer, sous la protection de bourgmestre, s’amuse, nez plein de la came, en donnant les coups de poing au visage des dames âgées qui se promènent dans les rues, cela concerne la sécurité de tous…

Comme d’ailleurs le fait que les juifs sionistes ont décidé de précipiter notre société dans une guerre civile, qui devrait faire partie d’une guerre globale, avec l’utilisation des bombes atomiques, aujourd’hui, quand le system écologique terrestre est presque définitivement détruit… Ceux-ci, pour cacher leur totale domination sur le peuple chrétien, - entre tout les autres déloyautés -, nous imposent une offre culturelle « anesthésique »…

Nous pensons aussi que le texte qui suive concerne votre situation économique car il preuve l’existence d’une partie de la population, « élites », qui est exempte de tout les obligations fiscales, et qui, en plus, est en manœuvre pour s’en approprier de tout les autres biens meubles et immeubles de reste de la population…

Pour ces motives, - et les autres qui, nous sommes certains, vous regardent de prés -, nous vous invitons à visiter notre blog :

http://arminc.blogger.ba/


Salut

Écrit par : Salut | 02/06/2010

Arminc ...
... salut aussi mais je n'ai rien compris à votre commentaire !
C'est à quel sujet ? La théorie du grand complot ? Non ? Ah, bein, il me manque le décodeur ...


Écrit par : miss-mip | 02/06/2010

Un petit tour dans la Pampa ! Bonjour Miss-Mip. (Euh, effectivement, il y a quelqu'un qui squatte les commentaires avec un message étrange. Je l'ai aussi remarqué sur d'autres blogs. Ca ne mérite qu'un jeter poubelle immédiat !)

Pour commenter ta réflexion : je pense que le MR préconise bien des baisses de charges patronales. Le hic est que, souvent, lorsqu'on dispense les sociétés de payer une partie de leurs charges, elle n'en profitent pas pour engager ou pour investir, mais bien pour accroître leur seul profit... A mon humble sens, une baisse de charge patronales n'a de chance d'être efficace pour l'emploi qu'à condition qu'elle soit assortie d'une obligation d'embauche...

Quant au projet de faire travailler les gens plus longtemps, c'est vrai que c'est incompréhensible pour le bon sens de base. Peut-être quelque chose nous échappe-t-il ? En tout cas, reculer l'âge de la pension, puis prépensionner des gens à 52 ans parce que leur entreprise licencie (Carrefour, je crois), c'est à souhaiter de trouver de l'emploi dans une entreprise qui ferme !!!!!! De plus, si l'on fait travailler les gens plus longtemps, comment les jeunes qui arrivent vont-il trouver des places ? Bizarre bizarre...

Écrit par : Nautilus | 03/06/2010

Les commentaires sont fermés.