07/02/2010

Gris gris


Depuis des années, le temps a déposé sur ma tête des fils blancs, sans pour autant creuser mon visage de ses sillons.

Depuis des années, je fais face à l'incompréhension des coquettes qui tentent de me convaincre de gagner 10 ans d'âge en recouvrant de couleur le passage du temps. Elles prétendent que mon visage jeune jure avec mes cheveux blancs.

Depuis des années, je tiens tête à mon coiffeur qui espère avoir la peau de mes cheveux blancs et le dernier mot que jamais je ne lui consens.

Depuis des années, j'ai laissé faire le temps sans tenter de masquer son oeuvre. Pourquoi devrais-je céder à la pression de ceux qui courrent après le temps, le rattrappent et se donnent l'illusion de le dépasser largement ?

J'ai lu l'autre jour un article de mode qui relevait l'engouement récent des faiseurs de défilés pour les mèches grises dont ils avaient paré tous leurs jeunes mannequins.  Ailleurs, j'ai lu que ce geste serait la marque indéniable d'une certaine rock-attitude.

Moi, une rebelle ? Aucune idée mais je ne veux pas être à la mode !
Hum, il est peut-être temps de faire recouvrir tous mes gris gris. Qui c'est qui va être content ? Sans doute pas mon coiffeur ... 

 

hair

10:14 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.