03/12/2009

ça n' me botte pas !


Samedi dernier, je me suis levée la tête dans les genoux (pour rester polie).

Or, tous les samedis, c'est aussi le jour du tennis pour les minis. Ils doivent être à 9h00 sur le terrain (en été) ou dans la bulle (l'hiver). Chouette pour les grasses matinées, hein ...

Après le tennis, c'est aussi le jour de prise/reprise des minis. Garde alternée oblige. C'est donc un jour de transhumance pour leurs affaires: les cartables, sacs de gym, raquettes de tennis, chaussures (+ de sport), leurs DS, les papiers qui doivent circuler d'un parent à l'autre, le sac avec les cartes sis/vignettes de mutuelle, l'un ou l'autre (gros) vêtement.

En gros, le samedi matin, ma tite voiture est pleine comme un oeuf ...

Et donc, samedi matin, on se lève pas plus tard qu'en semaine (merci les dessins animés), on déjeune, les minis se plantent un peu devant la télé, quand horreur-et-damnation, je m'aperçois qu'il est l'heure de lever les voiles.

Je prends le gros sac avec toutes leurs affaires, ils prennent leurs cartables ... et c'est tout, vu que les raquettes restent dans le coffre d'un samedi à l'autre (bein quoi).

D'habitude, aux abords du centre sportif le samedi, les emplacements de parking sont déjà pleins à 8h50. De voitures. De parents qui accompagnent leurs enfants soit au foot, soit au tennis, soit au hockey.

Puis de la voiture, on slalome à travers les arbres et pelouses jusqu'aux terrains de sports. Et de là, jusqu'à la bulle dans laquelle les minis filent chacun vers leur moniteur.  Tandis que je bifurque vers la buvette pour prendre encore un café et surtout lire un peu.

D'habitude, la buvette est pleine à craquer déjà à 9h00. De groupes de parents braillards (souvent néerlandophones), de petits sticks de hockey qui traînent, de gros sacs de sport autours desquels il faut slalomer. Un jour on y a même vu passer des Men in Black autour du Prince Philippe et d'un petit prince.

Ce samedi, rien ! Ni sur le parking ni à la buvette. Le calme plat. Raison pour laquelle, je me fais déjà un plaisir de m'installer devant un café et lire en paix.

J'ouvre mon (grand) sac pour y puiser 

  • mon portefeuille
  • mon bouquin
  • mes lunettes (parce qu'à 45 ans je presbytie) et
  • mon gsm (parce que je dois appeler leVil)

Bein dans mon grand sac, il n'y avait rien ! J'avais tout oublié à l'appart ...

Alors, hop, j'ai filé jusqu'à la voiture, fait et refait l'aller-retour plus vite qu'il ne faut pour écrire ce post entier (et insérer l'image), retrouvé un emplacement libre, slalomé jusqu'à la buvette, me suis payé un café et attablée pour lire. Au moins quelques minutes ...

Dimanche rebelotte.
Mais non, pas le tennis ! Ni les minis puisqu'ils sont retournés chez leur père. Vous ne suivez pas hein !

Je me lève la tête dans les genoux (n'ai pas su m'endormir avant 5h00 du mat).

La matinée se passe et l'on se réjouit (moi entre 2 genoux et 2 paupières vacillantes et leVil) de pouvoir participer à l'anniversaire de son petit-fils. Qui soufflera ses 2 bougies à 15h00. Et que je surnomme "micro" car il est plus jeune/petit que les minis ...

Petit à petit, les copains de "micro" - et accessoirement leurs parents - envahissent tout l'espace. Comme les jouets. Ou les cadeaux. Il y en a de toutes les tailles. Des enfants, des parents, des jouets, des cadeaux. Partout. 

M'abaissant/me relevant pour être à la hauteur de l'un d'eux (bien que je ne sois moi-même pas beaucoup plus grande), je m'aperçois tout-à-coup qu'à un pied j'ai une botte brune. Et, à l'autre pied, une botte noire  ...

 

 Kids_feet

 

 

 

01:48 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : distraction, tete en l air |  Facebook |

Commentaires

Magnifique ! Et j'adore la chute.

Écrit par : Monique Tomson | 06/12/2009

eh beh moi j'ai rien remarqué....

Écrit par : Hanna | 06/12/2009

hi hi, ça me fait penser à l'expression "bon pied, bon oeil"...

Écrit par : Vil Coyote | 06/12/2009

Les commentaires sont fermés.