01/03/2009

Adultes admis

 

Comme souvent le matin, leVil et moi tenons des conversations philosophico-sociologiques. Nous examinons le monde, le commentons et le refaisons parfois.

Le sujet du jour portait sur l'union. La vie en commun.

La cellule familiale a énormément évolué au cours des dernières décennies. Autrefois, les familles comptaient non seulement le couple et les enfants mais aussi les grands-parents. Vivant parfois tous sous le même toit. Ou pas très éloignés les uns des autres.  

Ce genre de grandes constellations familiales devient rare de nos jours. Tant la notion de famille se réduit. Parfois à un quatuor (2 adultes, 2 enfants) ou un trio (2 adulte, 1 enfant). Parfois à un seul adulte. Célibataire par choix ou par aléa. Et parfois la famille ne compte qu'un adulte et ses enfants.

De ce fait, lorsqu'il s'agit de refaire sa vie, l'homme ou la femme idéale est parfois pourvue de l'un ou l'autre enfant. Devenir une famille dite "recomposée" (par opposition peut-être à la famille décomposée ... pouah) n'est pas toujours gagné d'avance. Tant l'alliance doit se faire non seulement entre les adultes mais aussi entre l'adulte et les enfants de l'autre et entre les enfants aussi. Il faut donc non seulement plaire à l'homme ou la femme idéale mais aussi à ses parents et à ses éventuels enfants.

Ce qui fit dire au Vil en conclusion de notre conversation "Au fond. Avant, pour se mettre en ménage, il fallait demander l'autorisation aux parents. Et bien aujourd'hui, il faut plutôt demander l'autorisation aux enfants !"

 

jeux

 

22:13 Écrit par Plus d'encre dans le plumier dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : famille recomposee, constellation familiale, union |  Facebook |

Commentaires

passage. Exact. Mais il suffit parfois, pas toujours, d'un peu d'intelligence. Les enfants, ça se "drague" aussi. En tout bien tout honneur, n'allez pas imaginer je ne sais quoi. De toutes façons, l'autorisation, on la reçoit rarement. Donc...

Écrit par : syoban | 01/03/2009

Syoban Merci pour le passage.
L'autorisation n'est en effet pas toujours gagnée d'avance ... C'est une image pour exprimer le fait qu'il n'est pas facile d'imposer aux enfants une nouvelle compagne/un nouveau compagnon. Ils ne sont pas obligés de s'aimer mais peuvent apprendre à se côtoyer.
Un peu d'intelligence, oui, et parfois beaucoup de patience.
Je crois comprendre la comparaison avec la "drague" mais je choisirais plutôt le terme "s'apprivoiser": apprendre à se connaître, s'estimer et s'apprécier ou se tolérer mutuellement. Cela nécessite un engagement à plus long terme que "la drague" qui ne garantit pas toujours une volonté réciproque ni à long terme ...

Écrit par : miss-mip | 02/03/2009

Pffff à qui le dis-tu! mais moi j'ai plutôt eu du bol avec les 4 enfants de chouchou. Z'étaient chouettes. C'était juste pas évident de passer de 0 à 4 en si peu de temps ;o).
BIZ et bon WE!

Écrit par : Sandrine | 07/03/2009

Sandrine Vi, tu es passée de la mono-cellule (toi) à la constellation familiale large (Toi+Chouchou+4minis), qué courage :)
Bibiz et bon dimanche

Écrit par : miss-mip | 08/03/2009

Petit bonjour. Intéressants le parallèle et la réflexion...

Écrit par : Nautilus | 12/03/2009

Mmmm...; La Pampa est bien calme pour le moment...

Écrit par : Nautilus | 06/05/2009

Les commentaires sont fermés.